Pentazome 3

     
  Vous envisagez la construction d'un petit espace agréable, sur une base pas carrée ou rectangle, hexagonale par exemple. Un zome 6 permet cela. Mais il vous faudra construire 12 losanges au-dessus des murs.
Avec le pentazome, 3 faces suffisent, pas des losanges mais des pentagones, premier avantege. Au niveau géométrique pur, ce n'est pas un vrai zome avec ses 3 pentagone, mais un volume dérivé du zome. D'où le nom de ce prototype: Pentazome 3.
Second avantage: il y a 3 murs en forme de pignon et 3 autres rectangulaires donc plus simples à construire, au lieu de 6 pignons dans le zome 6.
Avec les pentes accentuées des zomes, on ne peut les couvrir en tuiles, ce qui peut être une limite dans certaines régions du Sud. Le pentazome accepte toutes les tuiles, même simplement posées, mais aussi les autres matériaux, shingle, ardoises ou bardeaux de bois.
Enfin, une faiblesse du zome; l'absence d'un toit débordant. Il y a diverses solutions commes rapporter des avant toits mais c'est un travail supplémentaire. On réalise facilement une avancée de toiture avec le pentazome.
 

Vue de dessus

Pentazome de plaine

Pentazome de montagne avec forte pente de toiture

 

 On peut aussi penser au pentazome 4, soit 4 pentagones sur un plan octogonal, avec des propriétés similaires.

 

Au-delà du 4, les pentazomes présentent moind d'intérêt

 Le prototype construit a permis de maîtriser les calculs et techniques de construction. De 4 m de diamètre (surface de 10,4 m2), il culmine à 2,85 m avec des murs de 1,85 m.

Avec les pentazomes 3 ou 4, on peut obtrnir des surfaces au sol jusqu'à 30 m2. On peut aussi avoir des murs plus hauts et les équiper d'une mezzanine.
       

Fermer